Français
Français
Anglais
Anglais

Docteur Joël MIRBEY

Tél : 03.80.30.26.03


Docteur Frédéric GIVRY

Tél : 03.80.30.99.15

Epaule douloureuse

Les innovations dans le domaine de la prise en charge ambulatoire des prothèses de cheville de genou

Le Centre d'Orthopédie Drevon exécute en procédure ambulatoire les prothèses totales de cheville ainsi que les prothèses unicompartimentales du genou depuis plusieurs années.


Nos patients nous interrogent régulièrement sur ce point car il semblerait qu’en France ces pratiques ne soient pas encore très développées. Ces procédures qui, pour nous, sont rentrées dans la pratique courante depuis 2010 sont la conséquence directe d’innovations techniques qui, cumulées les unes aux autres, permettent de réaliser ce type d’intervention sans augmenter les risques par rapport aux techniques traditionnelles d’hospitalisation et tout en augmentant le confort de bénéficier d’un retour à domicile le soir-même de la procédure opératoire.


Ces principales innovations sont les suivantes :

 

  • Généralisation des procédures mini-invasives qui permettent de réduire l’agression tissulaire chirurgicale et de ne pas avoir recours à des drains de Redon aspiratifs. Ces derniers compliquent, par la surveillance qu’ils imposent, les prises en charge en ambulatoire et augmentent les risques infectieux potentiels en pérennisant une communication possible entre le monde extérieur et le foyer opératoire.

 

  • Utilisation de techniques de sutures avec des fils entièrement résorbables exécutées grâce à des surjets intradermiques, c’est-à-dire totalement enfouis dans l’épaisseur de la peau. Cette méthode supprime la contrainte de l’ablation de fils ou d’agrafes après la phase théorique de cicatrisation et rend la plaie totalement étanche vis-à-vis de l’environnement extérieur. Cette suture est complétée par des pansements collés sur la cicatrice. Ce procédé évite de renouveler tous les 2 ou 3 jours, dans les suites opératoires, le pansement réalisé en salle d’opération.

 

  • Une amélioration technique importante est liée à la réalisation, en fin d’intervention, d’instillations de produits anesthésiants dans le site opératoire. Cette méthode apporte une contribution déterminante dans la prise en charge de la douleur postopératoire.

 

  • La préparation préopératoire du patient à la procédure ambulatoire constitue également un élément déterminant pour le succès de la chirurgie ambulatoire. Cette préparation s’effectue en collaboration étroite entre l’anesthésiste, le kinésithérapeute et le praticien qui est chargé de l’intervention.

 

  • Le très faible taux d’échec de la procédure, qui est défini soit par l’absence de retour du patient à son domicile le soir de l’intervention, soit par un retour ultra-précoce dans un établissement de soins, laisse à penser que la généralisation des gestes orthopédiques traditionnellement qualifiés comme lourds se développera inéluctablement. Le meilleur ambassadeur de l’extension de ces démarches chirurgicales est représenté par le patient lui-même qui, en communiquant avec son entourage, incite les patients hésitants à se tourner vers ces procédures moins contraignantes par rapport à la chirurgie avec hébergement.