Français
Français
Anglais
Anglais

Docteur Joël MIRBEY

Tél : 03.80.30.26.03


Docteur Frédéric GIVRY

Tél : 03.80.30.99.15

Le pied

Prévention de l'hallux valgus

La question se pose plus particulièrement lorsqu'il existe des antécédents familiaux importants. De nombreux membres d'une même famille sont atteints par des déformations très sévères d'évolution rapide.

 

Dans la mesure où l'origine intime de la déformation demeure imprécise, compte tenu de l'auto-aggravation de la déformation dès que le métatarsus varus est constitué, (Cf chapitres précédents) les mesures préventives ne peuvent avoir qu'une efficacité toute relative dans les formes les plus sévères d'hallux valgus.

 

Aucun traitement médical ne peut efficacement éviter la constitution de la déformation ou même la ralentir. Certaines orthèses permettent d'améliorer la tolérance au chaussage et donc le confort en limitant les conflits cutanés avec la chaussure en regard des atteintes osseuses ou articulaires fixées.

 

Cependant les mesures suivantes de bon sens et d'hygiène de vie sont recommandées dans le but de limiter l'évolutivité naturelle de la maladie :

 

  • Réduction de l'excès pondéral.

 

  • Utilisation de chaussures souples et larges à l'avant-pied évitant d'accentuer le déport latéral externe du 1er orteil.

 

  • Chaussures à talons bas pour réduire les contraintes mécaniques sur l'avant-pied qu'imposerait une surélévation du talon.

 

  • Eviter les bas de contention contraignant qui, par leur texture élastique, amplifie le décalage latéral du 1er orteil. Si une contention est recommandée pour raison médicale ( insuffisance veino-lymphatique, antécédents phlébitiques) alors il est préférable d'utiliser des dispositifs laissant libres les orteils.

 

  • Laisser l'avant-pied à l'air libre dès lors qu'est constatée une atteinte cutanée en regard des zones de déformation extrême jusqu'à cicatrisation complète (risques infectieux).

 

  • Le port de semelles orthopédiques peut contribuer à soulager le patient par une meilleure répartition des contraintes mécaniques sur l'avant-pied mais ne permet pas d'influencer l'évolution de la déformation.