Français
Français
Anglais
Anglais

Docteur Joël MIRBEY

Tél : 03.80.30.26.03


Docteur Frédéric GIVRY

Tél : 03.80.30.99.15

Les indications à l’arthroplastie de la cheville :

Cette opération, pour les dernières générations d’implants dont nous disposons, permet d’espérer la récupération d’une souplesse articulaire du pied par rapport à la cheville très proche des conditions physiologiques d’utilisation de la cheville. Elle permet ainsi d’entrevoir une plus grande autonomie dans la vie quotidienne. Cette technique permet de reprendre dans de bonnes conditions les activités sportives excluant en revanche celles comportant des impacts mécaniques enregistrés dans des disciplines telles que l’athlétisme.

En termes clairs, après la phase d’incorporation osseuse des implants et de disparition des réactions inflammatoires cicatricielles (un an), cette opération permettra au patient, comparativement à l’arthrodèse, une marche plus confortable, notamment en terrain irrégulier, la pratique d’activités physiques et sportives selon les conditions que nous venons de préciser comportant notamment bicyclette, natation, randonnée, marche rapide en terrain irrégulier, etc.

L’absence de blocage de la cheville offrira le mérite d’épargner les articulations du genou et les articulations de voisinage protégeant ces dernières d’une évolution arthrosique à long terme.

Enfin, la prothèse totale de cheville offre l’avantage de disposer, comme d’ailleurs pour les autres grosses articulations de l’organisme, d’une possibilité, en cas d’échec, de réaliser une arthrodèse dans de bonnes conditions techniques dans la mesure où le sacrifice osseux pour implanter une prothèse de cheville est très réduit. (Cf. Figures 1, 2 et 4, radiographies pré et postopératoires de face et de profil).

 

Radiographie implant cheville arthroplastie
Radiographie implant cheville arthroplastie

 

Figure 4. Radiographie postopératoire d’arthroplastie d’une cheville droite de face et de profil